CDC Habitat

fond-une-offre-complete-pour-accompagner-le-vieillissement-de-la-population

13 NOVEMBRE 2019

Une offre complète pour accompagner le vieillissement de la population

Depuis plusieurs années, CDC Habitat mène une politique proactive vis-à-vis de la frange la plus âgée de la population, en adaptant son parc et en développant des produits spécifiques pour ces publics – des résidences seniors aux résidences intergénérationnelles. Un engagement à la hauteur du défi démographique à venir.

Un phénomène en accélération

Comment accompagner un phénomène démographique en pleine croissance, en l’occurrence le vieillissement de la population ? En anticipant au maximum et en ayant à cœur d’apporter des réponses réellement adaptées au quotidien des seniors. C’est en tout cas de cette manière que CDC Habitat a choisi de se saisir de cette question qui traverse l’ensemble de la société française puisque l’INSEE estime qu’en 2035, 31 % de la population aura plus de
60 ans – et même plus de 75 ans pour 13,6 % d’entre elle.

« Aujourd’hui, notre parc francilien compte 18 % de locataires entre 60 et 74 ans, et 6 % de
75 ans et plus
 », explique Sophie Monnet, chef de projet marketing chez CDC Habitat. « Ces chiffres sont néanmoins à moduler selon le type de logement puisque l’on compte en moyenne 25 % de seniors dans le parc social, et seulement 13 % dans le parc intermédiaire ».

Des travaux pour mieux vieillir chez soi

CDC Habitat n’a pas attendu que les territoires se saisissent de la question pour mener une politique proactive vis-à-vis de ses locataires les plus âgés. Le groupe est en effet conscient que les Français vieillissent globalement mieux qu’hier, en meilleure santé, et donc avec le souhait de rester le plus longtemps possible chez eux. « Notre démarche est d’encourager au maximum le maintien à domicile dans de bonnes conditions », précise Marc Escargueil, chef de pôle VEFA (Vente en l’état futur d’achèvement) chez Grand Paris Habitat. « Pour cela, nous adaptons nos logements quand un locataire en fait la demande afin notamment de remplacer la baignoire par une douche plus facile à utiliser quand on vieillit ».

Si un avis médical est nécessaire pour bénéficier d’un financement pour la réalisation de ces travaux d’adaptation, la démarche a été grandement facilitée par la loi ASV (loi d’adaptation de la société au vieillissement) de décembre 2015 qui permet désormais aux bailleurs d’attribuer en priorité certains logements bénéficiant d’une autorisation spécifique du représentant de l’État sur le département à des publics seniors. C’est cette même loi qui a permis l’émergence de programmes dédiés comme les résidences seniors ou les résidences intergénérationnelles. « La loi ASV nous permet d’orienter jusqu’à 70 % des locataires sur une résidence, les 30 % restant étant réservés à l’État », reprend Marc Escargueil. « Cela nous permet de programmer des projets vraiment dédiés, ce qui n’était pas possible hier ».

La démarche d’adaptation des logements, notamment la salle de bain (cabine de douche, barre d’appui, toilette rehaussé…), pour les personnes à mobilité réduite, existe chez CDC Habitat social, depuis plusieurs années.

En 2019, 700k€ ont été dédiés à des travaux favorisant le maintien dans l’habitat des personnes en mobilité réduite liée à l’âge ou à un handicap. Cela représente environ 160 locataires.

Des résidences dédiées aux seniors

Pour les « résidences seniors », dont les logements sont adaptés, CDC Habitat a fait le choix de proposer majoritairement des T2, avec parfois quelques T3, en partant du principe qu’un studio était souvent bien trop petit après une vie bien remplie. C’est le cas à Cormeilles-en-Parisis (95), où une résidence de 100 logements dédiés seniors a été livrée au printemps dernier. Ce sera également le cas à Villiers-le-Bel (95) et à L’Isle-Adam (95) où deux autres projets verront le jour début 2020, ainsi qu’à Rosny-sous-Bois (93) où sera expérimentée l’intégration d’objets connectés.

Pour favoriser la création de lien social pour ces locataires souvent seuls, CDC Habitat a également mis en place un partenariat avec un spécialiste, Les Villages d’Or, qui propose un forfait d’animations à un prix maîtrisé, parfaitement compatibles avec le public du parc social. Un régisseur est présent au sein de chaque résidence, afin d’organiser des animations (repas, coiffeur, jeux…), notamment dans la salle commune. « Notre objectif en tant que bailleur est de proposer aux seniors un logement adapté au même prix qu’un loyer social classique », précise Marc Escargueil. « Libre ensuite aux locataires de souscrire ou non au forfait mensuel d’animations ».

une-offre-complete-pour-accompagner-le-vieillissement-de-la-population-3
La résidence Saint-Exupéry à Cormeilles-en-Parisis (95) compte 100 logements locatifs sociaux entièrement dédiés à des seniors. Non-médicalisée, la résidence favorise les échanges entre locataires grâce à des lieux dédiés (salle commune et jardin) et des activités. CDC Habitat en assure la gestion et s’appuie sur son partenaire spécialiste, Les Villages d’Or, pour proposer aux résidents un forfait d’animations prix maîtrisés.

Des résidences intergénérationnelles pour favoriser la mixité

Autre produit adapté à ce public, la résidence intergénérationnelle permet de proposer de 20 à 50 % de logements adaptés à des personnes âgées ou à mobilité réduite selon les programmes. Le reste du bâtiment est composé de logements sociaux classiques, accueillant le plus souvent des familles et des jeunes actifs, pour un ensemble mixte, propice aux échanges. La présence en rez-de-chaussée d’une salle commune, le plus souvent animées par le CCAS de la ville, permet de renforcer cette dynamique collective, comme CDC Habitat a pu l’observer sur ses premières livraisons franciliennes.

« Les études menées au sein de huit résidences intergénérationnelles ou seniors déjà livrées en Île-de-France montrent que cette offre est en phase avec les attentes de ces publics », conclut Sophie Monnet. « En plus de faciliter leur quotidien et d’améliorer leur confort et leur sécurité, les locataires soulignent que ces lieux favorisent réellement les relations entre voisins ». Ou quand l’habitat remet les seniors au cœur de la vie de la cité.

EN SAVOIR +

Téléchargez le « guide des résidences intergénérationnelles » de CDC Habitat

cdc-habitat-picto-logements

24 %* des locataires de CDC Habitat Île-de-France ont 60 ans ou plus, dont :

 18 % des locataires entre 60 et 74 ans ;

 6 % des locataires ont plus de 75 ans.

* 25 % en moyenne dans le parc social, et 13 % en logement intermédiaire.

cdc-habitat-picto-agences

8 résidences seniors ou intergénérationnelles déjà livrées en Île-de-France

cdc-habitat-picto-collaborateurs

89 % des locataires de ces résidences en sont satisfaits, dont :

 94 % estiment que les aménagements facilitent leur vie quotidienne ;

 100 % estiment que les aménagements améliorent leur confort et leur sécurité ;

 86 % estiment que ces résidences favorisent les relations entre voisins.