CDC Habitat

Perspective de la résidence étudiante La Chapelle dans le 18e arrondissement de Paris. Elle est la première implantation de STUDEFI intra-muros. Elle sera disponible à la location courant de l’été 2020. A l’image de l’ensemble des logements STUDEFI, les loyers des studios sont inférieurs à 500€ par mois, charges comprises et ouvrent le droit aux APL. © Atelier Badia Berger

14 MAI 2020  PARIS (75018) 

Une nouvelle résidence étudiante dans le 18e arrondissement

Pour répondre à la demande croissante de logements pour les étudiants sur la capitale, Grand Paris Habitat et CDC Habitat Social livrent une résidence de 112 logements près de la Porte de la Chapelle, dans le 18e arrondissement.

Alors que beaucoup d’écoles ou d’universités sont concentrées sur Paris, de plus en plus d’étudiants rencontrent des difficultés à se loger dans la capitale. Pour répondre à ce besoin, la résidence étudiante La Chapelle sera livrée cet été pour une mise en location à la rentrée. « C’est la première opération STUDEFI dans Paris intra-muros », indique Carole Coppolani, responsable des résidences universitaires à la direction du patrimoine de CDC Habitat Social, qui précise que d’autres projets similaires sont à l’étude

Située près de la rue de La Chapelle, « cette résidence propose 112 logements étudiants, 110 studios de 19 m2,  2 T2 de 35 m2, meublés et équipés pour environ 450 euros charges comprises par mois », détaille-t-elle. Des services adaptés aux besoins des étudiants sont également proposés sur le site : colis-box pour la réception des colis personnels sur place, espace de coworking, machines à laver et sécher connectées, espace extérieur, Internet, local à vélos… Un régisseur habite sur place. Cette résidence est voisine d’une résidence pour jeunes chercheurs et étudiants gérée par Hénéo, filiale de la RIVP (Régie immobilière de la Ville de Paris), avec qui le projet a été monté. 

Les immeubles de quatre à sept étages s’inscrivent dans le Plan Climat de la Ville de Paris et dans une démarche de développement durable qui va au-delà des exigences réglementaires environnementales classiques. « La constructionpoteau-dalle et façade légère en ossature bois” très innovante permet de reconfigurer les murs, et donc les logements, en fonction des futurs besoins », explique Anissa Mohammad, responsable de programmes Grand Paris Habitat. L’eau chaude est issue de panneaux solaires, les toitures sont végétalisées, et les couloirs sont éclairés naturellement.

Cette opération réalisée par Grand Paris Habitat pour le compte de CDC Habitat Social s’inscrit dans le Grand Projet de renouvellement urbain Paris Nord-Est. La résidence se trouve dans un 18e arrondissement en pleine mutation, qui devrait faire le bonheur des locataires qui s’installeront dans le courant de l’été.