CDC Habitat

fond-une-campagne-pour-lutter-contre-les-incivilites

13 NOVEMBRE 2019

Une campagne pour lutter contre les incivilités

Interlocuteurs privilégiés des locataires et véritables piliers du lien social de proximité, les gardiens sont aussi le réceptacle de toutes sortes de requêtes et de problèmes, et donc parfois des colères et des frustrations. Pour rappeler aux locataires l’importance de la cordialité au quotidien, CDC Habitat Île-de-France a imaginé une campagne d’affichage décalée.

« Demandez avec le sourire… ça ne coûte rien et c’est simple comme bonjour ». C’est une invitation à la politesse et à la bienveillance qui s’affiche depuis la rentrée de septembre dans la quasi-totalité des halls d’immeuble du parc francilien de CDC Habitat ainsi que dans les loges des gardiens. Sous le message, un petit smiley rebondi et souriant interpelle le locataire de passage pour lui rappeler de simples règles de bonne conduite – mais des règles parfois oubliées.

une-campagne-pour-lutter-contre-les-incivilites-1
Véritable invitation à la politesse et à la bienveillance, ces messages s’affichent depuis la rentrée de septembre dans les halls d’immeubles et les bureaux d’accueil de nos résidences franciliennes.

Comme l’explique Enguerrand Meglioli, référent communication Île-de-France, « nos près de 1 000 gardiens sont les premiers piliers de notre politique de proximité : ce sont des professionnels aguerris qui font un travail formidable au contact des locataires. Malheureusement, ils sont aussi régulièrement victimes d’incivilités, verbales ou physiques, et les remontées que nous avons pu avoir ces derniers mois ont incité le comité de direction à se saisir du sujet ».

En choisissant de lancer cette campagne de communication, l’objectif est avant tout de sensibiliser les locataires à travers un message positif et un symbole, le sourire, qui devrait être la base de tout échange quotidien. « Nous ne voulions pas un discours punitif car l’idée n’est pas de créer une tension inutile entre le gardien et le locataire », reprend Enguerrand Meglioli. « Et en même temps, nous voulions faire passer un message de fermeté ». De fait, en bas de l’affiche au visuel bon enfant, chacun peut lire le rappel à la loi stipulant que les violences à l’encontre des gardiens peuvent être sanctionnées d’amendes allant de 750 à 4 500 € et de peines de prison allant jusqu’à 3 ans. Une manière de rappeler chacun aux conséquences de ses actes, CDC Habitat étant d’ailleurs présent aux côtés de ses gardiens chaque fois qu’un problème spécifique avec un locataire est identifié.

« Les retours du terrain sur cette campagne sont très positifs et nous allons faire une déclinaison pour nos agences de proximité qui sont elles aussi être confrontées à l’agressivité de certaines personnes », conclut Enguerrand Meglioli. La lettre des locataires de la fin du mois d’octobre, envoyée à l’ensemble des occupants du parc de CDC Habitat Île-de-France, a également été l’occasion d’une piqûre de rappel supplémentaire pour ce message intemporel.