CDC Habitat

Les équipes du système de mise en exploitation (SME) sont le trait d’union entre la direction de la construction et la gestion du patrimoine, elles sont garantes d’un démarrage serein de la gestion d’une opération.

11 AVRIL 2019

Un service pour garantir une mise en exploitation optimale

Né au sein d’OSICA, le SME (Service de Mise en Exploitation) bénéficie désormais à l’ensemble de CDC Habitat. Ce service qui fait le lien entre tous les autres se veut le garant d’un démarrage serein de la gestion d’une opération. Pour aller plus loin, un des collaborateurs du SME travaille actuellement à la mise en place d’un service après-vente de vérification de la garantie de parfait achèvement au sein de Grand Paris Habitat.

Eric Duhayon-Lainnet, responsable SME au sein de CDC Habitat, a été l’un des deux architectes de ce dispositif innovant. Depuis 10 ans, lui et son équipe se définissent comme « le gendarme au milieu du rond-point », c’est-à-dire celui qui fait circuler l’information, assure la qualité technique attendue pour chaque projet (en neuf, en réhabilitation et en VEFA – Vente en l’état futur d’achèvement), et intervient dès qu’il le faut pour rappeler les prestataires à leurs obligations.

Comment est née l’idée de mettre en place un service dédié à la mise en exploitation ?

EDL: Le service est né d’un constat simple : la réception d’un ouvrage et la gestion des réserves techniques sont des métiers spécifiques qui prennent du temps et qui ne doivent pas se faire au détriment de la gestion du quotidien par les agences de proximité. Le SME a été créé pour que celles-ci puissent se concentrer sur leurs missions premières.

Quelle organisation avez-vous mis en place ?

EDL: Nous intervenons à chaque étape clef d’un projet en réunissant l’ensemble des acteurs. Cela commence avant la signature d’un marché en maîtrise d’ouvrage directe ou en VEFA où nous contrôlons les plans et l’ensemble des pièces écrites. Ensuite, nous validons aux côtés des agences, les échantillons avec le promoteur (revêtements de sols, peinture, plomberie…) puis réceptionnons le logement témoin. Nous nous sommes fixés un minimum qualité auquel nous ne dérogeons pas, et nous n’hésitons pas à refuser toute prestation ou tout logement que nous estimons pas digne des standards auxquels nous aspirons pour nos locataires.

un-service-pour-garantir-une-mise-en-exploitation-optimal-2
Les collaborateurs du SME interviennent à chaque étape phare d’un projet de construction, de la signature du marché à la transmission des clés de l’opération à l’agence de proximité qui en aura la gestion.

De quelle manière les différents services sont-ils impliqués ?

EDL: Quatre mois avant la date de mise en exploitation, nous réunissons l’ensemble des équipes (agence de proximité, Grand Paris Habitat, gestion locative, service copropriété, conventions, direction technique), et ce, afin de s’assurer que chacun a la même information.

La commercialisation peut alors commencer de manière sereine…

EDL: Cette réunion permet aux services de repartir avec toutes les données nécessaires pour l’établissement de la convention, des baux, et de l’ensemble des contrats. Mais nous sommes évidemment présents au moment de la réception (ou de la livraison dans le cas des opérations en VEFA) pour faire part de nos réserves voire de nos refus. La signature du procès-verbal de réception / livraison ne se fait pas sans notre aval : nous voulons être sûrs à 100% que nous confions à nos agences des biens de qualité.

En 10 ans, le SME a fait ses preuves : quelles sont les clefs de sa réussite ?

EDL: Nous sommes là pour fluidifier les choses et éviter les mauvaises surprises. C’est cet état d’esprit qui a dicté les processus simples mais exigeants que nous avons mis en place. Nous sommes dans l’assistance aux agences de proximité : tout doit être fait pour que les problèmes soient identifiés et traités le plus rapidement.

« Nous nous sommes fixés un minimum qualité auquel nous ne dérogeons pas ».