CDC Habitat

Quentin Casier, référent « système et mise en exploitation » (SME) pour le patrimoine à la direction Technique et Maintenance de la direction interrégionale Île-de-France de CDC Habitat.

11 AVRIL 2019

« On prend le meilleur de chaque entité pour améliorer les livraisons de notre patrimoine »

Pour que le système et mise en exploitation (SME) puisse donner toute sa mesure, il s’appuie sur l’expertise du référent patrimoine de la direction Technique et Maintenance, Quentin Casier. Il travaille également à l’harmonisation des processus de livraison avec le SME suite au rapprochement des entités. Portrait.

C’est lui qui assure un pilotage transverse sur l’ensemble des créations (ou avenant) des contrats techniques du patrimoine de la direction interrégionale Île-de-France de CDC Habitat, en collaboration avec les responsables et gestionnaires de marché de chaque pôle technique. Lui également qui, avant la mise en exploitation, s’assure que l’ensemble des éléments sont réunis avec le SME pour que le jour J, tout soit en règle et fonctionnel. Quentin Casier voit avant tout son rôle comme celui d’un générateur de passerelles, créant le lien entre la construction, la mise en exploitation et la maintenance de nos patrimoines. « Si chacun travaille de son côté, si on n’anticipe pas toute la complexité technique d’une réalisation, ça ne peut que mal se passer », explique-t-il. « Mon rôle est donc de centraliser toutes les informations et de dialoguer avec tous les services ».

Pour que cette dimension collaborative puisse donner toute sa mesure, il participe notamment aux différentes réunions de préparation avec l’ensemble des services pour balayer chaque point d’un programme : équipements, maintenance, contrats… « Je répertorie l’ensemble des données dans un tableau de suivi qui me permet d’avoir une visibilité complète sur chaque projet. Le but est qu’au moment de la livraison, tout soit prêt, qu’on sache où l’on met les pieds ».

Cette exigence, CDC Habitat la décline évidemment sur ses constructions et ses acquisitions en VEFA, mais également sur le patrimoine acheté à d’autres opérateurs immobiliers. Le Groupe est d’ailleurs en phase d’harmonisation des processus de l’ensemble de ses ex-entités, et profite de ce travail pour s’inspirer des bonnes pratiques de chacun. « On prend le meilleur de chaque entité pour améliorer les livraisons de notre patrimoine », conclut Quentin Casier. « Tout ce qui peut être anticipé et permettre d’éviter des retards ou des problèmes au moment de la mise en exploitation est bénéfique pour tous : locataires, bailleur et collectivités ».