CDC Habitat

13 NOVEMBRE 2019

Grand Paris Habitat réorganise son activité de développement

Afin de toujours mieux accompagner les collectivités dans leur recherche de solutions adaptées au logement pour l’ensemble de leurs publics, Grand Paris Habitat a choisi de regrouper logement social et logement intermédiaire au sein d’une direction du Développement unique et transversale. Rencontre avec Katelle Le Guillou, ancienne directrice du développement et du montage chez Seqens Action Logement, qui a souhaité rejoindre l’aventure Grand Paris Habitat aux côtés de Thierry Berthier en prenant la tête de ce nouveau pôle.

Pouvez-vous nous présenter cette nouvelle direction du Développement ?

Katelle Le Guillou : La nouvelle direction réunit l’ensemble des compétences de CDC Habitat relatives au développement de l’offre de logement social et de logement intermédiaire en Île-de-France. Elle est structurée autour de quatre équipes et quatre chefs de pôle, disposant chacun de cinq collaborateurs, soit une vingtaine de professionnels aguerris. Chaque pôle supervise deux départements franciliens afin de conserver une couverture complète du territoire en proximité. Quant à mon rôle, il est d’encadrer l’ensemble des équipes et de piloter cette activité, en apportant de la fluidité dans les process, de nouveaux outils, et en favorisant les échanges et la mise en place de bonnes pratiques. C’est un travail collaboratif qui s’appuie sur l’ensemble des collaborateurs du Groupe, notamment Thierry Laget, qui s’occupe de la négociation de « paniers nationaux », et Arnaud Cursente, qui pilote les grands projets.

Pourquoi avoir choisi cette organisation plus centralisée ?

Katelle Le Guillou : L’idée est d’avoir un interlocuteur unique lors de nos échanges avec les élus et les équipes des collectivités mais aussi avec les aménageurs ou les promoteurs. Le constat que nous dressons aujourd’hui est que séparer logement intermédiaire et logement social n’a pas beaucoup de sens : notre rôle est d’apporter des réponses complètes et cohérentes aux besoins des territoires, et de rappeler que CDC Habitat propose toutes les formes d’hébergement et de logement possibles aux personnes qui habitent ou arrivent en Île-de-France. D’où cette volonté de fonctionner de manière beaucoup plus transversale.

Quels sont les objectifs que vous vous êtes fixés ?

Katelle Le Guillou : CDC Habitat souhaite produire 6 000 logements par an, dont la moitié en logement intermédiaire. C’est un objectif certes ambitieux, mais en phase avec l’urgence actuelle observée par nos équipes sur le terrain et par nos échanges avec les élus. Les classes moyennes ont longtemps été les grandes oubliées des politiques de logement, et si le logement social reste notre cœur de métier, il est de notre devoir de proposer des solutions pour les personnes dont les revenus sont trop élevés pour accéder au parc social mais néanmoins trop faibles pour le parc privé. Cette nouvelle direction illustre parfaitement notre positionnement de partenaire du développement des territoires.

>> Consultez le site de Grand Paris Habitat