CDC Habitat

fond-clap-de-fin-pour-le-grand-chantier-de-renovation-urbaine-des-bleuets-a-creteil

13 NOVEMBRE 2019  CRÉTEIL (94)

Clap de fin pour le grand chantier de rénovation urbaine des Bleuets à Créteil (94)

Plus de 10 années auront été nécessaires pour réaliser la rénovation urbaine du quartier des Bleuets à Créteil. Véritable pan historique de l’architecture brutaliste, cet ensemble a été entièrement modernisé tout en conservant son apparence d’origine. Un défi relevé de manière partenariale comme l’ensemble des projets ANRU menés par CDC Habitat.

« C’est un projet comme on en voit rarement ». Sylvie Hénot, directrice du Pilotage Urbain et Patrimonial de CDC Habitat Île-de-France, est catégorique : le projet de rénovation et de restructuration de la résidence des Bleuets à Créteil, inauguré en septembre 2019, aura durablement marqué les esprits. « Que ce soit au niveau des équipes municipales, des habitants, de CDC Habitat ou de nos partenaires. Il y aura un avant et un après la réhabilitation des Bleuets ».

Il faut dire que ce chantier d’envergure, qui concerne quelques 600 logements et 10 bâtiments (9 après restructuration), aura duré plus d’une décennie – une durée inhabituelle qui s’explique par le caractère exceptionnel de ce site labellisé « architecture remarquable du 20e siècle ». « La résidence est l’unique réalisation de l’architecte Paul Bossard, pionnier du brutalisme », souligne Sylvie Hénot. « Elle reprend non seulement les codes visuels du genre, avec ce béton brut et ces incrustations de schiste., mais elle a également bénéficié d’une réflexion particulière sur l’aménagement, avec des fonctionnalités inédites pour l’époque, comme la possibilité de moduler certaines pièces, la présence de niches murales pour ranger une planche à repasser, des banquettes pour masquer les conduits de chauffage à air pulsé…».

Visite virtuelle d’un logement des années 60

Moderniser le site tout en respectant l’original

Ce sont ces choix innovants qui font du bâtiment aujourd’hui encore un incontournable des visites pour les étudiants en école d’architecture. Mais s’il inspire encore les nouvelles générations d’architectes, ce caractère historique a également complexifié la restructuration et la réhabilitation (thermique notamment) de cet ensemble né au début des années 60, d’autant plus que le choix a été fait de ne pas changer l’image du bâtiment.

« Notre volonté avec l’architecte a été de réhabiliter et de moderniser Les Bleuets, mais en conservant l’apparence de l’époque, jusque dans les menuiseries extérieures et la couleur des stores », précise Sylvie Hénot. « D’ailleurs, en dehors de certains critères imposés par la classification en « bâtiment remarquable », nous nous sommes nous-mêmes fixés la plupart des contraintes pour arriver à un résultat à la fois fidèle à l’original et en phase avec les standards actuels en matière de confort, de sécurité et de performances énergétiques ».

clap-de-fin-pour-le-grand-chantier-de-renovation-urbaine-des-bleuets-a-creteil-2
Avant/après la restructuration des halls d’entrée aux immeubles : une modernisation qui conserve l’apparence de l’époque.
clap-de-fin-pour-le-grand-chantier-de-renovation-urbaine-des-bleuets-a-creteil-3
Une réhabilitation qui conserve l’architecture brutaliste jusque dans les menuiseries extérieures et la couleur des stores.

Le relogement comme fil rouge

Au-delà de l’aspect purement technique et architectural, le plus gros défi du projet aura été organisationnel, puisque chaque bâtiment a dû être libéré intégralement de ses locataires, et ceux-ci relogés, avant de pouvoir entreprendre les travaux. Il suffisait d’ailleurs qu’un seul locataire refuse le logement proposé pour voir le projet momentanément stoppé et la réhabilitation du bâtiment reportée. « Le relogement a été le fil rouge du projet », confirme Sylvie Hénot. « Le seul parc de CDC Habitat ne suffisant pas, nous avons travaillé avec la ville de Créteil qui a mis à disposition ses contingents, et avec d’autres bailleurs ».

À raison de 18 mois en moyenne par bâtiment, le volet « travaux » s’est donc étalé de 2011 à 2019, soit quasiment une décennie de nuisances pour les habitants du quartier. Conscient de la tension que cette situation pouvait créer, CDC Habitat s’est mobilisé aux côtés des associations de quartier comme La Maison Pour Tous. En partant de l’espace jardin co-géré par le bailleur et la ville, les équipes du développement social et urbain (DSU) et les animateurs associatifs ont imaginé de multiples animations autour de la biodiversité, du tri des déchets, du recyclage mais aussi de l’alimentation ou des économies d’énergie.

Une dynamique de proximité inscrite dans la durée

Au fil des mois, le jardin est même devenu un lieu incontournable du quartier et de véritables chefs de village se sont révélés. Sous leur coupe, les habitants ont aménagé eux-mêmes l’espace, avec estrade pour les banquets, abris pour les poules et les lapins, et même un four à pain. Des composteurs et des ruches ont également fait leur apparition dans leur quartier, permettant à la récolte du « miel des Bleuets » de devenir un événement majeur.

« Notre avons voulu transformer les contraintes en opportunités, et profiter de ce temps de chantier beaucoup plus long que d’ordinaire pour expérimenter et déployer tout notre savoir-faire », conclut Sylvie Hénot. « Maintenant que le chantier touche à sa fin, nous avons bon espoir que l’esprit collectif né ces dernières années perdure grâce à la mobilisation de tous ». 

clap-de-fin-pour-le-grand-chantier-de-renovation-urbaine-des-bleuets-a-creteil-4
La récolte du miel des Bleuets, un événement annuel incontournable !
clap-de-fin-pour-le-grand-chantier-de-renovation-urbaine-des-bleuets-a-creteil-5
Potager, poules, lapins, four à pain, composteur, les espaces extérieurs revêtent une dimension particulière aux Bleuets. Ils restent un véritable lieu d’échanges pour les petits comme les grands.

Le projet en chiffres

  • 10 années de chantier
  • 9 bâtiments réhabilités
  • 1 bâtiment et 46 logements démolis
  • 602 logements restructurés en 533
  • Étiquette C pour tous les logements