CDC Habitat

axel-la-plateforme-locale-de-retour-vers-l-emploi

11 AVRIL 2019

Axel, la plateforme locale de retour vers l’emploi

Depuis mars 2016, CDC Habitat et l’Afpa ont noué un partenariat innovant afin de mettre à disposition de l’agence des locaux en pied d’immeuble dans des quartiers prioritaires de la ville. Une démarche désormais élargie à d’autres associations et acteurs locaux au cœur du dispositif « Axel, vos services pour l’emploi », dont une a ouvert à Montreuil, 31 rue Lenain de Tillemont.

Il n’est pas toujours aisé pour des personnes en situation de grand isolement, celles et ceux que l’on appelle parfois pudiquement les invisibles, de pousser la porte d’une agence ou d’une administration. Ces étapes sont pourtant essentielles pour espérer démarrer un parcours d’insertion ou reprendre le chemin vers l’emploi, c’est pourquoi CDC Habitat et l’Afpa se sont associés pour imaginer un nouveau service à destination de ces publics.

« Plutôt que de demander aux gens de se déplacer, nous avons fait le pari de permanences de proximité, dans des locaux prêtés par CDC Habitat dans des quartiers prioritaires de la ville », explique Charlotte Happe, chargée de mission à la direction des relations institutionnelles chez CDC Habitat. Fin 2018, 28 antennes avaient déjà été mises en place dans toute la France, à raison de 3 demi-journées de permanence de l’Afpa chaque semaine, avec un succès quasi-immédiat. « 4800 personnes ont été accueillies en moins de deux ans, avec pour 22% d’entre elles une sortie positive vers un emploi ou une formation », reprend Charlotte Happe. « D’où l’idée d’élargir le dispositif en l’ouvrant à d’autres partenaires ».

Le résultat s’appelle « Axel, vos services pour l’emploi », et se présente comme une plateforme de retour à l’emploi. Cinq premières antennes ont été inaugurées à Montreuil (93), Nantes (44), Toulouse (31), Venissieux (69) et Berhen-lès-Forbach (57), chacune avec ses spécificités et ses partenaires. A Montreuil par exemple, les locataires peuvent venir rencontrer l’Afpa bien sûr, mais aussi Pôle Emploi, Emmaüs Connect qui lutte contre la fracture numérique, Wimoov qui propose des solutions de mobilité aux personnes en situation de précarité, l’entreprise O2 du groupe Oui Care qui propose des sessions mensuelles de « job dating », ou encore l’association « NQT (Nos quartiers ont des talents) ».

« Tout le monde peut venir dans ces antennes, c’est un dispositif ouvert à tous les résidents des quartiers », conclut Charlotte Happe. « L’accompagnement vers l’emploi permet de rendre les gens plus autonomes, c’est un cercle vertueux qu’il est important d’encourager ».