CDC Habitat

Avec « La Collective », culture et habitat font bon ménage
© lotoarchilab

22 OCTOBRE 2020  PARIS (75014) 

Avec « La Collective », culture et habitat font bon ménage

CDC Habitat, en partenariat avec Altarea Cogedim et sa filiale Histoire & Patrimoine, a imaginé dans le 14e arrondissement de Paris un ensemble mixte ambitieux, réunissant à la fois un centre culturel, une centaine de logements, un espace de co-working et un centre d’hébergement géré par Emmaüs Solidarité.

Quand la culture rencontre la solidarité : c’est ainsi que l’on pourrait résumer l’étonnante proposition de « La Collective », un ensemble qui verra bientôt le jour avenue Denfert-Rochereau dans le 14e arrondissement de Paris. Conçu comme la future porte d’entrée de l’écoquartier Saint-Vincent-de-Paul, « La Collective » se présente comme un centre d’art contemporain solidaire s’étendant sur 4 000 m2 et destiné à accueillir l’art sous toutes ses formes : résidence d’artistes, exposition, performances, concerts, festivals…

Mais l’originalité du projet, conçu par CDC Habitat avec Altarea Cogedim et sa filiale Histoire & Patrimoine, est aussi de pousser toujours plus loin la mixité sociale et urbaine, en intégrant une centaine de logements, des commerces, des locaux d’activité (dont un espace de co- working), ainsi qu’un centre d’hébergement géré par Emmaüs Solidarité et un hub de mobilité géré par Sogaris. Comme l’explique Xavier Brissy, responsable de développement de la direction des grands projets de CDC Habitat, « en plus de proposer un nouvel équipement culturel majeur pour Paris, ‘La Collective’ décline une nouvelle vision de la mixité à la fois fonctionnelle et résidentielle, sociale et d’usage ».

Conçu comme la future porte d’entrée de l’écoquartier Saint-Vincent-de-Paul dans le 14e arrondissement de la capitale, « La Collective » se présente comme un centre d’art contemporain solidaire s’étendant sur 4 000 m2 et destiné à accueillir l’art sous toutes ses formes.
Conçu comme la future porte d’entrée de l’écoquartier Saint-Vincent-de-Paul dans le 14e arrondissement de la capitale, « La Collective » se présente comme un centre d’art contemporain solidaire s’étendant sur 4 000 m2 et destiné à accueillir l’art sous toutes ses formes.

Au total, le programme s’étalera sur trois bâtiments dont deux historiques (l’un du 17ème, l’autre du 19ème siècle) qui seront entièrement réhabilités. Le 3ème bâtiment, construit spécialement pour l’occasion, accueillera pour sa part un équipement culturel privé ainsi que des logements locatifs intermédiaires et des logements en accession. CDC Habitat, qui s’est porté acquéreur du volet « logement intermédiaire », s’est également associé à la constitution d’une société de co-promotion – une première pour un bailleur social à Paris.

Un projet « Collectif » jusque dans sa conception

Désireux d’intégrer pleinement le projet de « La Collective » dans la dynamique de l’écoquartier Saint-Vincent-de-Paul, les partenaires ont choisi de mener une grande phase de concertation et de co-conception en amont. « L’idée est d’impliquer les riverains et les futurs habitants du site, notamment des logements, afin de pouvoir prendre en compte leurs idées et leurs envies », reprend Xavier Brissy. « Ces échanges seront l’occasion d’aborder aussi bien les logements que les espaces verts, les jardins, la programmation des commerces en rez-de-chaussée voire même le modèle juridique et les modes de gestion ».

La direction des grands projets de CDC Habitat, qui accompagne depuis trois ans toutes les directions interrégionales dans les consultations et les appels à projets mixtes, atypiques et/ou de grande ampleur, a également été mise à contribution pour le montage financier particulier du projet – notamment de son volet culturel. « Nous avons mis en place une foncière solidaire agréée avec un ensemble d’investisseurs – la Banque des Territoires, Gallia et le Crédit Coopératif – et intégrant un volet participatif à hauteur de 5 % », précise Xavier Brissy. « L’idée est que les habitants s’approprient pleinement cet équipement qui participera au rayonnement culturel de leur quartier et plus largement de Paris ».

Ce projet collectif d’envergure laisse la part belle au bois dans les constructions neuves. De fait, il sera inclusif et durable : ses ambitions environnementales répondent pleinement aux objectifs fixés dans le cadre du Plan climat de la Ville de Paris. © lotoarchilab
Ce projet collectif d’envergure laisse la part belle au bois dans les constructions neuves. De fait, il sera inclusif et durable : ses ambitions environnementales répondent pleinement aux objectifs fixés dans le cadre du Plan climat de la Ville de Paris. © lotoarchilab

Toutes les phases d’études techniques sont actuellement en cours pour ce projet inclusif et durable dont les ambitions environnementales s’inscrivent pleinement dans les objectifs du Plan climat de la Ville de Paris (construction neuve en bois, réhabilitation bas carbone, certification E3C2…). Les dépôts de permis de construire sont prévus d’ici à février 2021 avant lancement du chantier pour une durée de 32 mois environ et livraison simultanée de l’ensemble du programme.